Padd et vous
Retour
Nutrition

Conseil nutrition : grain ou ivraie ?

I- Les principales matières premières

Les fibres

Lorsque l'on veut les intégrer dans un aliment, cela peut se faire d'une façon noble (les aliments fibrés, dans lesquels on trouve des morceaux de foin ou de luzerne) ou compactée (paille ou foin dans les granulés).

Les céréales

Elles peuvent être données entières, concassées, voire floconnées (grain d'avoine aplati, graine de lin extrudée...). Ces transformations, qui améliorent la digestibilité, conservent leur noblesse puisqu'elles préservent l'entité des céréales avec leurs constituants extrêmement riches. Seule la fibre est enlevée.

Attention ! L'aliment traditionnel intégré à un complément vitamino-minéral est souvent en apport relativement faible, ce qui correspond à un entretien de base. Il est donc conseillé de complémenter, quotidiennement ou par cures régulières d'un ou deux mois, avec des CMV spécifiques à votre cheval pour régénérer ses organes, améliorer son immunité, etc.


Les fruits et légumes

Le dessèchement (par voie thermique, moins onéreuse que la lyophilisation) les laisse nobles mais leur enlève une part de leur appétence ainsi que leur apport intéressant en eau (carottes, betteraves sucrières, pommes, etc.). Exception : les marcs de raisin ou de pomme sont des sous-produits.

Les vitamines et minéraux

Ils peuvent être intégrés à chaud (compactés dans un granulé), dès lors leur biodisponibilité (quantité réellement utile) sera moindre, donc peu intéressante pour l'animal.

Si ces vitamines et minéraux sont, en revanche, intégrés à froid en fin de chaîne de production et séparément du reste de l'aliment (sous forme de granulés de couleur gris clair dans un floconné), la qualité sera plus intéressante.

Tous les aliments pour chevaux n'ont pas la même qualité nutritionnelle.

Les sons

Ils apportent des fibres, de la cellulose dans la ration (exemples : le son de blé, les fèves de cacao). Le son de blé résulte de la séparation de la coque et de l'amande qui, elle, est destinée essentiellement à la minoterie.

Les fèves de cacao sont le moyen pour les producteurs d'aliments d'apporter des fibres à moindre coût.

Notez que le son de blé, très riche en phosphore, est donc à éviter sur un sujet en croissance, c'est-à-dire jusquà 5 ans.

Les tourteaux

Ils proviennent en général de l'extraction de l'huile de graines oléagineuses (céréales). Exemple : les tourteaux (de soja ou de lin), dont sont extraites par pression les matières grasses nobles (huiles) ; celles qui subsistent sont peu digestibles pour le cheval.

En revanche, demeurent quelques matières nobles comme les protéines.

Les huiles

Selon le processus employé (pression à chaud ou à froid), la quantité de matières grasses digestibles est variable. Dans une huile pressée à chaud, une partie des matières grasses fatiguent le corps alors que, dans une huile pressée à froid, elles en sont plus respectueuses et intéressantes physiologiquement.

Bon à savoir

L'orge, l'un des grains les plus utilisés, peut avoir des qualités variables ; ce peut être un petit grain avec peu de nutriments et beaucoup de cuticule ou, au contraire, un gros grain semblable à celui utilisé en brasserie, lui riche en protides et glucides.

Ce dernier vaut 30 à 40 % de plus à l'achat !

II- Bon à savoir

Si l'on veut un aliment essentiellement composé de matières premières de qualité, il faut accepter d'en payer le prix élevé, répercutant un coût de production

À noter que tout résidu ayant été traité a une durée de conservation limitée. Il est conseillé d'utiliser le son de blé à titre alimentaire dans les trois semaines qui suivent sa production. Au-delà, il perd en appétence et en qualité vitaminique.

Il est quasiment impossible pour le néophyte de connaître la qualité des vitamines et minéraux intégrés aux aliments chevaux.

Les chevaux sont sensibles aux polluants de matières premières, comme par exemple la présence des graines de pavots, ou bien le cacao qui peut engendrer des cas de positivités (dopage).

Nourrir avec un aliment granulé est économique, le ratio produits nobles/sous-produits impacte le prix public. Idem s'il est pauvre en vitamines et minéraux. Si de nombreux tourteaux rentrent dans la composition de l'aliment, ils sont certes moins chers mais aussi moins digestibles.

Plus l'aliment est basique (type granulés Club ou Poney), moins il y a de vitamines et de produits nobles et plus il y a de cellulose.